ET SI VOUS ARRÊTIEZ DE RETENIR VOS TALENTS À TOUT PRIX ?

Cela n’a échappé à personne, la guerre des talents fait rage depuis des années. Il est difficile de recruter des personnes compétentes, motivées et passionnées. Et qu’est-ce qui est encore plus dur que de recruter de nouveaux talents ? Faire en sorte qu’ils ne partent pas. La rétention est en effet devenue l’un des mots les plus importants dans la bouche des professionnels des ressources humaines.

Le mot rétention vient du latin « retentio » qui signifie retenir. Ce mot a de nombreuses définitions, deux d’entre-elles ont attiré mon attention : « Action de garder par-devers soi ce qu’on devrait mettre en circulation, ce qu’on devrait diffuser » ou bien « Droit qu’a un créancier de garder un bien appartenant à un débiteur, jusqu’à acquittement de la dette ».

On voit déjà la contradiction entre le monde du travail actuel et ces deux définitions. A l’heure où l’information, les capitaux et les hommes circulent librement, voilà que l’entreprise veut tout faire pour garder ses employés, qui représentent d’ailleurs les trois à la fois.

Et cela devient souvent la stratégie principale des entreprises. Elles ne réalisent alors pas que ce système est galvaudé et non adapté au monde du travail actuel. Ni adapté à la forme du travail, ni adapté aux changements souvent imputés aux générations Y & Z mais touchant en réalité toute la population active.

La suite ICI, sur Change the work

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *